LUNDI 11 MARS

Au programme ce jour, 3 conférences et 1 bar en sciences! Inscription gratuite, mais obligatoire.

  1. "Quelle langue parle votre cerveau? Tout est dans le rythme... " - Conférence
  2. "Les effets du rôle parental sur le cerveau: implications pour la maladie mentale périnatale " - Conférence
  3. "Gènes et cerveau: défis et enjeux dans les pathologies neurodégénératives" - Conférence
  4. " Troubles de l’équilibre après un AVC : quels impacts des stimulations sensorielles ?" - Bar en Sciences

"Quelle langue parle votre cerveau? Tout est dans le rythme... " - Conférence

Les rythmes sont présents partout dans le cerveau: ils organisent l’activité cérébrale, depuis les microscopiques neurones jusqu'à la communication entre les différentes régions du cerveau. L'harmonie de cette communication permet d'assurer les différentes fonctions de notre cerveau, de la motricité à la prise de décision, ou encore les émotions. La plupart des maladies neurologiques sont associées à des dérèglements des rythmes cérébraux, ce que les techniques de stimulation cérébrale proposent de corriger. Pendant cette conférence, nous vous proposerons de découvrir l'origine des rythmes du cerveau, mais aussi comment leur dérèglement est associé aux symptômes de plusieurs maladies neurologiques. Nous discuterons également des techniques de stimulation cérébrale qui tiendront une place importante dans les futurs traitements.
 

Le LTSI: Laboratoire Traitement du Signal et de l'Image - © LTSI

Intervenants : Dr Julien Modolo (Chargé de Recherche INSERM) & Dr Joan Duprez (Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche)

Lieu: Amphithéâtre ARGOAT, IFSI - Hôpital Pontchaillou, 2 Rue Henri le Guilloux, 35000 Rennes

Horaires: 19h-21h

Inscription obligatoire: Ouverture des réservations début mars
 

"Les effets du rôle parental sur le cerveau: implications pour la maladie mentale périnatale " - Conférence

La relation parent-enfant a un impact profond sur la société, mais notre connaissance des processus neurobiologiques à l'origine de la relation parent-enfant est limitée. Nous savons que le passage à la parentalité est marqué par des effets prononcés sur la physiologie, la neurobiologie et le comportement du nouveau parent. Ces effets sont plus prononcés chez la mère pendant la grossesse et après l'accouchement, mais se manifestent également chez les nouveaux pères et sont mis en place pour assurer la survie de la progéniture. Malheureusement, jusqu'à 20% des femmes dans le monde souffriront d'une maladie mentale périnatale, telle que la dépression périnatale. Ces maladies mentales peuvent affecter de manière marquée le cerveau, le comportement et la physiologie de la mère et de l'enfant mais il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement réellement efficace. Cette présentation fournira un résumé de la neurobiologie de la parentalité et de ce que nous savons des changements dans le cerveau des parents affectés par la dépression. Une discussion sur les effets du traitement antidépresseur sera également fournie. Grâce à une recherche accrue et à une sensibilisation accrue à la neurobiologie de la parentalité, nous pourrons promouvoir la santé et le bien-être de la mère et de l'enfant.
 

Dr Jodi Pawluski, chercheuse à l'IRSET - © UR1/Dircom/JLB

Intervenants : Dr Jodi Pawluski (PhD, Associée de Recherche, Université de Rennes 1)

Lieu: Amphithéâtre ARMEN, IFSI - Hôpital Pontchaillou, 2 Rue Henri le Guilloux, 35000 Rennes

Horaires: 18h30-20h00

Inscription obligatoire: Ouverture des réservations début mars
 

"Gènes et cerveau: défis et enjeux dans les pathologies neurodégénératives" - Conférence

Les pathologies neurodégénératives, maladies évolutives du système nerveux sont très répandues et leur prise en charge relève d’un suivi multidisciplinaire. L’illustration parfaite de cette complexité est celle de la maladie de Huntington, pathologie neurodégénérative d’origine génétique, dans laquelle s’intrique, avec une expressivité variable, des mouvements anormaux, des troubles psychiatriques, et une atteinte cognitive progressive. Le diagnostic est clinique, et plus facile à évoquer lorsqu’il existe une transmission familiale évocatrice. Une confirmation moléculaire peut être effectuée par un test génétique. Par son mode de transmission génétique, l’impact d’une annonce diagnostique de la Maladie de Huntington va avoir un retentissement sur l’ensemble de la fratrie, parfois vécue comme une épée de Damoclès. L’amélioration des techniques nous permet à présent de proposer, aux apparentés qui le souhaitent, d’accéder à un diagnostic pré-symptomatique à l’issue d’une démarche très encadrée, pour la Maladie de Huntington, mais également dans d’autres pathologies transmissibles. Certaines sociétés étrangères proposent également au grand public de réaliser leur séquençage génétique pour obtenir une véritable « carte d’identité génétique ». Au-delà de la complexité de l’interprétation des résultats de ces tests pour des pathologies souvent multifactorielles, cela ouvre des questionnements quant aux enjeux éthiques induits par ces tests.

La présentation s’articulera en trois parties :
- Dr Audrey Riou, neurologue : Pathologies neurodégénératives : l’exemple de la Maladie de Huntington : présentation clinique, diagnostic, traitements
- Dr Mélanie Fradin, généticienne : Pathologies neurodégénératives et diagnostic pré-symptomatique : principe, accessibilité, complexité.
- Dr Laurent Pasquier, généticien : Accessibilité des tests génétiques en libre accès: enjeux et problématiques

Lieu: Amphithéâtre CCP - Hôpital Pontchaillou, 2 Rue Henri le Guilloux, 35000 Rennes

Horaires: 18h30-20h30

Inscription obligatoire: Ouverture des réservations début mars

" Troubles de l’équilibre après un AVC : quels impacts des stimulations sensorielles ?" - Bar en Sciences

Les troubles de l’équilibre suite à un AVC (accident vasculaire cérébral) sont à l’origine d’un plus grand risque de chute et d’une perte d’autonomie. Les stimulations sensorielles ont montré des résultats prometteurs sur ce sujet. L’utilisation de lunettes prismatiques ou l’utilisation de vibreurs placés sur différents groupes musculaires modifient la représentation du corps dans l’espace avec un impact positif sur l’équilibre. Venez échanger avec nous et tester l’effet des lunettes prismatiques et du vibreur sur votre équilibre lors de la semaine du cerveau.

Intervenants : Isabelle BONAN, Stéphanie LEPLAIDEUR (médecin rééducateur, CHU Rennes), Karim JAMAL (Kinésithérapeute, CHU Rennes) et l’équipe de rééducation MPR CHU Rennes.

Lieu: Mille Potes, 4 Boulevard de la Liberté, 35000 Rennes

Horaires: 20h00-21h30

Inscription obligatoire: Ouverture des réservations début mars